Home

image

Pour  que  Vivent  nos  Langues

Fer unseri Mùettersproch elsassish-ditsch ein Elsass – Evit ma vevo ar brezhoneg hag hor yezhoù all – Euskara bizi dadin – Per que visqui la llenga catalana – Per ch’ella campi a lingua corsa – Per far viure la lenga occitana – Pè fâre erbyolâ le savoyâr

Le Conseil Constitutionnel, saisi par le Président de la République, a décidé le 15 juin 1999 que la Charte Européenne des langues régionales ou minoritaires  du Conseil de l’Europe était contraire à la Constitution française .

Ainsi :
Malgré la demande démocratique, largement exprimée dans les territoires et les communautés concernés, soutenue par l’opinion publique dans toute la France (82% de la population favorable à la ratification de la Charte),

Malgré le constat d’un péril évident de disparition pure et simple, à plus ou moins long terme, de la totalité des cultures régionales ou minoritaires sur le territoire français,

Malgré l’impérieux besoin de doter les nombreuses langues et cultures pratiquées en France de droits et de moyens pour assurer leur pérennité et leur épanouissement,

Malgré la souffrance de ceux qui, individus, communautés et peuples, vivent la perte de leur identité comme une injustice insupportable,

Malgré le dynamisme culturel, économique et social qui s’exprime à partir d’identités assumées sans complexe et sans xénophobie, dans l’échange et le partage,

Malgré la construction européenne qui place au cœur des libertés fondamentales de l’Union le respect de la diversité culturelle, comme l’affirme désormais sa devise : « L’unité dans la diversité »,

L’Etat refuse de ratifier 
la Charte Européenne des Langues Régionales ou Minoritaires 
qu’il a pourtant signée le 7 mai 1999 à Budapest.

Ce refus, décidé sous la contrainte d’une constitution largement dépassée par les évolutions européennes, est inacceptable. Il met en cause le principe même de démocratie en bafouant la volonté populaire. Ses conséquences sont sensibles partout : entraves aux filières d’enseignement bilingues, carence des médias du service public, disparition des pratiques culturelles.

Pour renverser cette situation 
aux conséquences désastreuses et irréversibles, 
il faut nous mobiliser.

Les objectifs sont simples :

que la France modifie sa Constitution,

qu’elle ratifie la Charte Européenne des Langues régionales ou Minoritaires,

qu’elle décide de politiques adaptées et efficaces, telles qu’elles ont été mises en œuvre ailleurs en Europe, pour assurer enfin l’avenir des langues et cultures présentes sur son territoire.

Ensemble contre la politique jacobine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s