Home

image

Le moral des troupes… 

A l’heure où la grande majorité du peuple de France devrait être unie, l’on assiste à une énorme entreprise de démoralisation. 

Unie contre l’ennemi de l’extérieur et contre ceux de l’intérieur, ce serait l’idéal.

La démoralisation n’est pas une invention du XXI° siècle, elle fait partie de la «  cinquième colonne  » de sinistre mémoire.

Si mes souvenirs sont intacts, la dernière fois qu’elle s’est manifestée c’est sous de Gaulle. Que n’a-t-on pas entendu contre lui alors qu’il avait sauvé la France du communisme et de la mainmise anglo-saxonne sur nos institutions dès la fin de la guerre. Si Leclerc n’avait pas foncé sur Paris, en désaccord avec le Haut Commandement américain, l’Histoire serait différente.

Il a su créer le souffle indispensable à la reconstruction de la France, et pourtant que n’a-t-on pas dit contre lui !

La démoralisation n’est pas toujours volontaire ce qui ne l’absout pas pour autant.

Elle prend des allures diverses, soit on dénigre les institutions, soit on dénigre les élus (alors pourquoi les élire ?) soit on dénigre tout.

Et quand je dis dénigrer c’est souvent calomnier, raconter des mensonges. Ou encore, et cela est le pire cas, on joue ce jeu démoralisateur « pour être dans le vent  », basse politique-fiction pour paraître exister. Toutes les gauches, mais pas seulement eux, s’y disputent la médaille d’or.

Une des caractéristiques de notre époque est que les gens ont peur…

Peur de quelque chose d’indéfinissable, faute d’informations. Désinformation entretenue par nos medias à la solde du pouvoir.

Mais maintenant la peur prend image, celle de l’attentat manqué du Thalys, elle commence à se concrétiser. La polémique autour des révélations de Monsieur Anglade (fuite des personnels de la SNCF devant le danger) y ajoute le sentiment d’abandon.

Essayez de faire parler des gens sur le sujet, vous verrez que bien peu osent aborder le problème, la peur !

Alors ajouter de la démoralisation à cette trouille c’est porter atteinte gravement au moral de la populationà un moment où elle se doit d’être courageuse pour affronter une situation qui ne peut qu’empirer avec les socialistes, puisqu’ils ne font rien !

La vigilance de chacun devient une nécessité mais on ne nous y a pas préparés.

Conseiller un « numéro vert » pour lutter contre les terroristes n’engage guère la confiance en ce pouvoir qui devrait protéger le pays.

Le manque absolu de stratégie du pouvoir laisse le peuple «  déboussolé  », prélude au risque d’actions individuelles incontrôlées qui peuvent déclencher des situations graves. Le « système D  » ou la «  débrouille  » chère aux Français est capable de tout et n’importe quoi. Ce dont le pouvoir socialiste absent portera l’entière responsabilité !

Qui est cet ennemi ?

A l’extérieur on le connaît sous le nom de Dae’ch ou Etat Islamique (EI), mais il y a aussi tous ceux qui le soutiennent dont notamment la Turquie et les pays du Golfe, liste à laquelle il se pourrait que les USA ne soient pas étrangers…  Les mêmes USA financeraient les frais de «  passage  » exorbitants des « migrants  » selon les services secrets autrichiens.

Les uns détruisent, les autres envahissent. Cela fait beaucoup !

A l’intérieur ils sont nombreux.  

D’abord quelques 5000 jihadistes éparpillés dans la population immigrée. 

Une bonne partie de cette population immigrée qui faute de soutien affirmé au pays d’accueil qu’est la France et de condamnation réelle du terrorisme, peut, à juste titre, être qualifiée de connivence avec les terroristes. Et que l’on ne vienne pas nous taxer de faire des amalgames, ce sont eux en premier qui le font.

Les imams salafistes et autres qui prêchent la haine de la France, qu’ils soient français ou étrangers, dont la plupart ne parle pas notre langue.

Parmi les autochtones tous ceux qui soutiennent cette population immigrée aveuglement, par « bons sentiments  », cautionnent ainsi le « jihad  ».

Le sujet a été souvent abordé, tous ceux qui favorisent les manifestations extérieures de l’islam, voile, halal, guettos, mosquées,…. participent à cette action de démoralisation car le peuple se sent abandonné devant ce laxisme impuni au bénéfice d’envahisseurs dont la religion ne cache pas ses principes dominateurs !

Préconiser l’étude du Coran dès les jeunes classes, comme le préconise certain candidat à la primaire des Républicains, ne peut que troubler encore plus une population qui n’y comprend plus rien, entre ceux qui disent que l’islam doit se faire oublier et d’autres qui disent qu’il est une chance pour la France.

Ce double langage n’est pas fait pour rassurer les Français qui ont peur.

Dans ce contexte la France a un besoin vital de bon moral et ceux qui sont les artisans de sa démolition portent là une lourde responsabilité.

ensemble contre la politique jacobine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s