Home

image

Monsieur Soral ne cesse de dire, lorsqu’il vient à notre rencontre dans les différentes banlieues de France, qu’il nous tend la main, à nous les musulmans… Je ne sais pas si les gens se rendent bien compte de l’enjeu énorme de cette main tendue. Monsieur Soral, qui est quand même ici chez lui, il était pas obligé, accepte de faire un geste vers nous qui attendons dehors, pour éventuellement nous laisser mettre un pied dedans. C’est inespéré. Monsieur Soral dit qu’il en va de la réconciliation nationale. Grâce à ce geste de la dernière chance, il y a peut-être un petit espoir que la France évite la guerre civile.

Évidemment, Monsieur Soral, il ne nous tend pas la main sans poser quelques conditions. Il va quand même pas nous laisser entrer comme ça, la France c’est pas un moulin. Pendant une heure ou deux à chaque fois qu’il vient, il se place face à nous, et du haut de son estrade, avec ses dons d’orateur grec (c’est ses origines de français de souche d’il y a longtemps), il nous explique très précisément et de manière pédagogique ce qu’il attend de nous, quel islam il veut qu’on pratique, ce qu’on a le droit de faire, ce qu’on n’a pas le droit de faire.

Monsieur Soral, il m’aide à comprendre le monde, parce qu’il a tout lu, tout vu, tout entendu. Tout est en réseau dans son cerveau on dirait. Il est connecté. Il sait tout ce qui se négocie en cachette à Londres, à Washington, à Maubeuge, à Pékin, à Tel Aviv… En temps réel. Il sait parler de pleins d’idées et il arrive à toutes les mélanger dans une même phrase.

Comme monsieur Soral est très subversif (il défend la domination masculine, blanche et chrétienne), il n’est plus invité sur les plateaux de télévision, en tout cas beaucoup moins qu’à l’époque où il sévissait sur le plateau de la prestigieuse émission «C’est mon choix», débattant avec d’autres intellectuels comme lui. Faut dire qu’il s’est fait doubler par Éric Zemmour, qui a le même discours raciste et islamophobe que lui…

Monsieur Soral aimerait retrouver une place dans les milieux médiatiques et politiques; il aimerait pouvoir se vanter et dire qu’il nous éduque et qu’il nous tient. Faut le voir lancer fièrement à Boutih, Besancenot ou Joey Starr que lui est respecté et adulé par les jeunes dans les cités, alors qu’eux ne pourraient même pas y mettre un pied. C’est pourquoi je m’adresse solennellement à mes frères musulmans et à mes sœurs musulmanes. Aidons monsieur Soral.

Monsieur Soral, il dit qu’il apprécie plein de gens que j’apprécie – les palestiniens, le Hezbollah, Chavez – et il déteste plein de gens que je déteste – Finkielkraut, Fourest, Julien Dray, ni putes ni soumises,… Mais le gros problème pour moi, c’était qu’il est proche des Le Pen et du FN. Au début ça me bloquait, mais monsieur Soral il m’a ouvert les yeux sur le Front National.

Déjà monsieur Soral dit qu’ «on ne peut rien reprocher au FN puisqu’il n’a jamais été au pouvoir». Monsieur Soral il a une logique implacable. Prenons un homme qui frappe à votre porte et qui vous dit «Ouvre bougnoule, je vais te tuer!»; tant que vous n’avez pas ouvert, vous ne pouvez pas accuser cet homme de vous avoir tué. Monsieur Soral nous invite à ouvrir la porte avant de nous prononcer sur les agissements de l’homme. Quand on aura ouvert, (pan! pan!), là d’accord on pourra dénoncer l’homme s’il nous tue. En attendant, pourquoi ne pas lui laisser une chance? C’est cet état d’esprit qu’il s’agirait d’avoir vis-à-vis du FN, selon monsieur Soral.

Bon c’est vrai que, sans même remonter trop loin dans l’Histoire de France du côté des origines du FN, des skinheads FN, en balançant le marocain Brahim Bouarram dans la Seine, nous ont quand même donné un petit échantillon de ce que le FN pourrait faire une fois la porte ouverte. Mais justement, les skinheads en question n’ont pas assassiné le marocain en tant que musulman de France mais en tant qu’arabe. Si, en suivant le raisonnement de monsieur Soral, le marocain leur avait dit «Attendez, j’ai dissocié l’islam de l’immigration», s’il avait fait disparaître sa tête d’arabe, qu’il avait sorti de sa poche des petits drapeaux bleu-blanc-rouge, et qu’il s’était déclaré islamo-patriote, ils l’auraient laissé continuer sa ballade. On doit admettre que c’est un peu de sa faute au marocain, Allah y Lahrmou, s’il lui est arrivé ce qu’il lui est arrivé : il ne s’est pas «dissocié».

Monsieur Soral a rejoint le FN pour faire part de son expertise islamo-musulmane aux Le Pen, et pour servir de médiateur entre le FN et les musulmans. Monsieur Soral nous a dit qu’avec Jean-Marie Le Pen, le terrain était déjà favorable, parce que selon monsieur Soral, «Jean-Marie Le Pen connaît bien la culture maghrébine et l’histoire coloniale». C’est vrai que j’ai entendu dire que pendant la guerre d’Algérie (même si je ne m’intéresse pas trop à cette Histoire-là pour pas contrarier mon assimilation dans la société française), beaucoup d’algériens ont donné la recette de la chakhchoukha et du berkoukes aux militaires français pendant qu’ils les passaient à la génératrice ou à la baignoire. Ils leur ont appris les très beaux contes berbères de Kabylie aussi il parait.

Il doit bien connaître effectivement la culture maghrébine et l’histoire coloniale, monsieur Le Pen.

Monsieur Soral dit aussi que « les valeurs de l’islam sont très proche des valeurs du FN, par le respect de la famille, le respect de la hiérarchie… ». Ça m’a empli de fierté d’entendre qu’on associait ainsi l’islam au FN. Du coup l’affiche du FN qui dit «Non à l’islamisme!» avec un drapeau algérien et des mosquées qui envahissent la France, et une femme voilée au premier plan, je la regarde avec un œil différent.

L’affiche m’apparaît tout à coup très subtile.

Et si cette affiche voulait en fait dire l’inverse de ce qu’elle dit clairement? Peut-être est-ce un clin d’œil du FN aux musulmans, peut-être est-ce du second degré…

Toujours est-il qu’on a diabolisé le FN, on nous a dit qu’ils étaient racistes. Avant, comme j’étais manipulé par le PS, je croyais qu’au FN, ils n’aimaient pas les noirs et les arabes. Alors qu’en vrai, leur ennemi c’est les juifs de Wall-Street, et les franc-maçons, c’est Monsieur Soral qui nous l’a dit.

J’ai quand même douté un peu au début parce que j’ai regardé le programme du FN et il n’y avait rien à propos de la lutte contre les juifs talmudiques, ni contre les sociétés occultes.

Ça ne parle que de droit du sang, de suppression du regroupement familial, de préférence nationale pour les prestations sociales, le logement et l’emploi, de légitime défense pour les flics assassins, de flicage accru des quartiers populaires, d’interdiction du foulard dans l’espace public, … Bref, je me suis dit que le programme du FN, c’était surtout pour la gueule des musulmans. Je l’ai dit à monsieur Soral, et monsieur Soral, il nous a expliqué (en parlant pas trop fort pour pas qu’on nous entende) que le FN dit partout que le problème de la France c’est les immigrés et les musulmans, mais ils font semblant. C’est à cause du lobby juif qui les menace. Ils ne peuvent pas dire la vérité, ils sont obligés. J’ai rencontré les dirigeants du FN et c’est vrai, ils me l’ont confirmé. Ils m’ont dit que si je votais pour eux, ils n’allaient rien me faire à moi, ils s’occuperaient que des juifs de Wall-Street et des franc-maçons. Si je respecte quelques conditions.

– ne pas travailler pour ne pas voler le travail des français de souche
– ne pas être au chômage pour ne pas profiter des allocations
– éviter de croiser les français de souche dans la rue pour ne pas qu’ils voient nos têtes d’arabes et de noirs et qu’ils se sentent colonisés
– ne pas être immigré et s’arranger pour naître en France
– mériter de naître en France
– se dire fier d’être français
– ne pas trop se prendre pour un français parce que la vérité c’est qu’on l’est pas, les vrais français étant des chrétiens européens de race blanche et de culture gallo-romaine
– ne pas être arabe, car ce serait un gros risque d’être délinquant
– ne pas être noir non-musulman, car ce serait à coup sûr être délinquant
– ne pas faire partie des 60 à 80% de musulmans de trop en France (l’islam en France est à 10% de la population totale, alors que pour ne pas être trop dangereux il doit rester compris entre 2 et 4% (estimation scientifique calculée par monsieur Soral lui-même))
– retourner volontairement dans le pays d’origine si on fait partie des 60 à 80% de musulmans en trop
– ne pas se plaindre (sauf des juifs talmudiques et de l’Empire, mais alors de manière très générale, et depuis son salon)
– remercier la France de nous avoir colonisés
– ne rien revendiquer, on peut déjà s’estimer heureux

Voilà, c’est pas bien compliqué ce qu’attendent de nous monsieur Soral et le FN.

Il y a d’autres conditions, mais monsieur Soral nous les dira une fois que le FN sera au pouvoir.

ensemble contre la politique jacobine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s