Home

L’Europe vous met en danger à lire .

image

Neuf médias européens, dont font entre-autres partie Der Spiegel en Allemagne, Le Soir en Belgique et Mediapart en France, ont exploré quatre axes du trafic d’armes : le parcours des armes des terroristes ayant frappé Paris en 2015 ; leur provenance (Balkans et Slovaquie) ; la facilité avec laquelle des armes dites neutralisées sont remises en état de marche ; la faillite des législations nationales et européennes en la matière.

Au nom de « la libre circulation des marchandises »

En 2010, un rapport de l’ONU estimait que le trafic illégal d’armes génère un chiffre d’affaires de 52 milliards de dollars par an dans le monde. En Europe, il prospère notamment sur l’ambiguïté des législations nationales et sur l’incapacité des instances européennes à imposer une régulation commune et coercitive pour juguler ce commerce, dont les filières irriguent indifféremment les milieux des collectionneurs, des délinquants et désormais des terroristes.

Le business prime sur les vies humaines

Le manque d’harmonisation des législations européennes est un frein crucial à la lutte contre le trafic d’armes de guerre, soulignent depuis dix ans policiers, magistrats et experts luttant contre ce fléau. Depuis 2010, les règlements de compte mortels entre truands se  multiplient par centaines en Europe et depuis janvier 2015, des terroristes islamistes fauchent des vies avec ces mêmes armes. L’approche de la Commission européenne et des vingt-huit pays de l’UE n’a pas changé, si ce n’est à la marge. Des dirigeants politique comme le président de l’exécutif européen, Jean-Claude Juncker, ont beau lancer de virils avertissements au crime organisé, le business prime sur la sécurité et les vies humaines.

Ensemble contre la politique jacobine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s